Les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS)


Ethicare

Conçu à l’origine pour prendre en charge des soins aigus mobilisant peu d’acteurs, notre système de santé doit aujourd’hui répondre aux besoins d’une population vieillissante et de patients atteints d’une ou plusieurs maladies chroniques. Cette prise en charge nécessite la participation de nombreux professionnels de santé aux compétences différentes et complémentaires. La coordination de ces différents acteurs constitue donc un enjeu prioritaire. Elle s’effectue aujourd’hui au travers de nombreux outils et dispositifs, dont les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (C.P.T.S.).


En 2016, la loi de modernisation du système de santé faisait du virage ambulatoire une étape majeure de la transformation de notre système de santé. « Ma Santé 2022 » a amplifié ce mouvement avec l’ambition affichée de faire des territoires l’échelle privilégiée pour construire l’offre de soins. Alors qu’ils font face à une démographie défavorable, les médecins libéraux sont en première ligne face à ces évolutions.


Les CPTS en un clin d’œil


On compte 690 Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) en janvier 2022. Il s’agit d’une première réponse essentiellement applicable au premier recours. De fait, la C.P.T.S fédère l’ensemble des acteurs de santé souhaitant s’organiser pour mieux soigner leurs patients et la population de leur territoire : l’ensemble des professionnels de santé libéraux exerçant seuls, en groupe ou au sein d’équipes de soins primaires, les acteurs du médico-social, les pharmaciens et les établissements de santé.


Les C.P.T.S. ont 5 missions :

  1. Faciliter l’accès de tous à un médecin traitant

  2. Mieux organiser les soins non programmés en journée pour répondre aux besoins des patients et éviter leur recours aux services d’urgences

  3. Faire le lien entre les professionnels de la ville, des établissements de santé publics et privés, du médico-social et du social

  4. Promouvoir des actions territoriales de santé publique (prévention, dépistage, éducation thérapeutique)

  5. Participer à l’attractivité médicale du territoire et accueillir les jeunes professionnels de santé.


Les C.P.T.S. participent également à la réponse aux crises sanitaires. En travaillant en collectif, les professionnels tissent des liens, optimisent leur temps de travail et construisent des parcours de soins / de santé coordonnés pour répondre au mieux aux besoins de la population.


Les avantages de la C.P.T.S pour le professionnel de santé


La C.P.T.S. permet au professionnel de santé de sortir d’un exercice solitaire, de ne pas être isolé et d’inscrire sa pratique professionnelle dans une démarche collective ; il peut ainsi être reconnu dans les tâches et les missions liées à sa spécialité, améliorer sa pratique grâce à une meilleure organisation et coordination des parcours patient lui permettant de gagner du temps dans l‘accueil et l’orientation du patient, dans l’optimisation des interventions entre acteurs de santé dans l’interprofessionnalité ; la mutualisation de ressources (humaines et matérielles le cas échéant).


La C.P.T.S. amène également l’A.R.S. et la C.P.A.M. à considérer le professionnel qui y est impliqué comme un acteur incontournable au sein du territoire.


A noter que les professionnels de santé sont libres d’adhérer ou non à la C.P.T.S de leur territoire. En revanche, une C.P.T.S. ne peut refuser l’adhésion d’un professionnel. Le niveau d’implication au sein de la C.P.T.S. est variable, de porteur de projet de la création de la C.P.T.S. à une participation ciblée sur des actions spécifiques : chacun choisit en fonction de sa disponibilité


Les bénéfices pour les patients

  • Les patients continuent à s’adresser directement à leurs médecins et autres professionnels de santé. Si la C.P.T.S. est « transparente » pour eux, elle présente cependant plusieurs bénéfices :

  • Un accès au médecin traitant et une réponse en cas de besoin de soins non programmés

  • Une prise en charge coordonnée avec un suivi du dossier médical par plusieurs professionnels qui se connaissent

  • Un parcours de soins fluidifié

  • Une orientation facilitée vers les médecins spécialistes.

Comment rejoindre une C.P.T.S. ?


Les professionnels de santé peuvent rejoindre une C.P.T.S. déjà existante sur leur territoire, rejoindre un projet en cours de création ou porter eux-mêmes la création d’une C.P.T.S. Avant toute chose, il est nécessaire de consulter les cartographies régionales et départementales des C.P.T.S. sur l’un des sites suivants : la fédération des C.P.T.S (https://www.fcpts.org/) et au niveau de leur région, l’Agence Régionale de Santé (https://www.ars.sante.fr/) et le portail d’accompagnement des professionnels de santé (https://www.paps.sante.fr/).


A noter que les pouvoirs publics soutiennent activement les porteurs de projet de C.P.T.S. à toutes les étapes de la création et de la gestion avec des crédits d’amorçage et d’ingénierie, des actes et des forfaits pérennes et des aides annuelles par mission, pérennes également. Une part variable est également prévue et dépend de l’efficience de la C.P.T.S., c’est-à-dire de l’atteinte ou non d’objectifs qualité fixés avec la CPAM.


Votre contact Ethicare :

Adresse internet https://ethicare.fr

contact@ethicare.fr ou direction@ethicare.fr - 06 75 64 50 81



45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout